La livraison est offerte à partir de 50€ d'achat en France métropolitaine.

-

L'origine du bandana.

 

C’est bien beau et bien sympa de vous proposer un produit mais c’est aussi intéressant de savoir d’où il vient et ce qu’il représente à travers le monde ! #unpeudeculture.
Tout au long de cet article, grands et moins grands retrouveront des références sportives, cinématographiques, historiques, musicales… A vous de jouer !
 
Avant de commencer , le bandana est un petit foulard de forme carrée avec des motifs imprimés, ou plus rarement triangle ou uni. Ce terme de bandana vient de l'hindi “bandhnu” en référence à une méthode traditionnelle de teinture des tissus et qui voudrait également dire « attache » ou « bandeau ».
 
Le bandana est devenu un classique au fil du temps, qui a parcouru le monde entier et ses générations. D’ailleurs, si nous retracions son parcours ?
 

Les origines.

Signe d'appartenance à travers les générations, les continents, les classes sociales, dans la famille des bandanas, je demande :
 

(Un peu moins récent.)

 
Le bandana est originaire d'Inde où il servait de mouchoir. On le trouvait coloré ou brillant, de soie ou de coton avec des tâches de couleur blanche sur des motifs colorés principalement rouges et bleus.
 
Il fait sa grande apparition en occident dans les années 1800/1830 avec les motifs “Paisley” (vous savez ? le bandana classique en fait !). Ces carrés de coton ont été fabriqués sous le nom de “bandana” par Henry Monteith à Glasgow (#poteauxcarrés1976). C’est à partir de ce moment là que les motifs ont commencé à évoluer et à ressembler à ce que l’on peut trouver aujourd’hui. Ils étaient principalement en coton mais ont commencé, après ce tel succès, à se diversifier dans de nouvelles qualités. Aux XVIII & XIXe siècles, les bandanas étaient portés par les paysans sévillans (#andalousie). Ce sont les colons espagnols qui ont donc amené le bandana sur le continent américain. Au début, il est plutôt porté par les gardiens de troupeaux (#gauchos, ne cherchez pas c’est juste le terme) de la pampa argentine (à ce moment là, il était appelé “lenço”) puis les révolutionnaires mexicains. En 1775 Martha Washington voulant rapporter un souvenir à son mari fait imprimer un tissu. Elle sera créditée pour avoir créé le premier bandana américain.
Par la suite, ce sont les cow-boys qui s’approprient cet accessoire pour se protéger de la poussière. Les westerns ont popularisé ce carré de tissu (#johnwayne).
Dans les années 1930, les bandanas rouges étaient utilisés par les mineurs américains et représentaient la classe ouvrière. (#redneck)
 

(Un peu plus récent.)

 
Dans les années 70, le bandana se tient comme l’accessoire indispensable à la tenue des hippies. (#woodstock #flowerpower).
Toujours dans les années 70, c’est un signe d’appartenance codifié de la communauté homosexuelle en fonction de l’endroit où il est porté ainsi que son coloris. C'est le groupe légendaire des années 70, Village people qui s'est joué des stéréotypes homosexuels. (#YMCA).
Le bandana fait partie de l’image du rock. Noué au poignet pour jouer de la guitare ou alors porté autour de la tête, il est un détail du costume du rockeur (#gunsnroses #axlrose ou encore #brucespringsteen).
Il peut également être un signe d’appartenance à un gang, c’est un signe d’identification qui définit, en fonction de la couleur, dans quel camp tu es. (#californie #bloods #crips). Cet usage là explique son importance dans l’image du gangsta rap (#tupac). Le bandana fait aussi partie de la panoplie des danseurs de hip-hop.
Les bikers l’ont aussi adopté pour se protéger des intempéries. (#harleydavidson)
Et pour terminer ce panel d’utilisateurs de bandanas, nous avons les sportifs qui le portent en toute saison, il est connu dans toutes les disciplines (#marcopantani #arnaudclement). Le bandana, en fonction de la manière dont il est porté, a diverses connotations.
En bref, c’est un accessoire de mode qui a traversé le temps et qui depuis les années 2000 remonte en flèche (#hipster). Le bandana a noué de nombreux liens à travers l'histoire !
 

Et en France alors ?

Chez nous, c’est en 1980 qu’il fait son apparition et notamment grâce au chanteur Renaud qui le popularise.(#marchealombre #mistralgagnant #tatata)
Il a été également mentionné dans un débat sur la laïcité mais on n’en parlera pas ici (#onestpaslapourfairedelapolitique).
 

Et avant de partir...

De nos jours, le bandana revient régulièrement sur les podiums et La bande à Nanas a eu envie de lui donner sa chance aussi ! Déclinés sous différents coloris, motifs, compositions, qualités, vous allez tous vouloir les collectionner ! Alors montrez nous de quel côté vous êtes, à qui vous appartenez et n’oubliez pas de partager !